Maladies et pathologie de votre cheval

L’ostéochondrose chez le cheval, explications et causes alimentaires

Léa OSTEOCHONDROSE CHEVAL Mila moka

L’ostéochondrose ou OCD, l’affection osteo-articulaire juvénile qui touche les poulains de moins de 18 mois.

Comment se forme une lésion d’ostéochondrose ?

À la naissance, les os du poulain, en partie composés de cartilage épiphysaire qui ne sera remplacé par de l’os que progressivement durant la croissance, sont immatures. Le poulain, pourtant, se met debout quelques heures après la naissance, ce qui impose des contraintes mécaniques précoces sur ses os immatures qui tendent à perturber parfois l’afflux de sang au niveau des sites d’ossifications.
Cela pourra donner naissance à des lésions d’ostéochondrose et celles-ci pourront se manifester de deux manières :

  • Par le détachement d’un morceau de cartilage et c’est ce qu’on appelle l’ostéochondrose disséquante ;
  • Par la formation de kystes qui se développent juste sous le cartilage articulaire et que l’on appelle des kystes sous-chondraux.

L’ostéochondrose touche majoritairement le boulet, les jarrets et les grassets, avec des sites préférentiels au sein de ces différentes articulations. Il est fréquent que les lésions soient présentes à la fois dans la même articulation des deux antérieurs ou des deux postérieurs.

Les facteurs favorisant l’ostéochondrose

Outre les contraintes mécaniques engendrées dès la naissance, plusieurs facteurs entrent en jeu lors de la formation de lésions d’ostéochondrose1,2,3 :

  • La génétique : les lésions d’ostéochondrose sont héréditaires, il est donc important de s’informer du statut ostéo-articulaire des parents du poulain ;
  • La race : les Purs sang, Trotteurs Français et Selles Français sont des races prédisposées ;
  • L’alimentation : une alimentation trop calorique et trop riche en amidon peut favoriser l’apparition d’ostéochondrose. Nourrir un poulain au-delà de ses besoins en énergie accélère sa croissance provoque des anomalies osseuses et favorise la formation de tissus adipeux. Il convient de donner à l’animal un aliment avec des protéines de qualité, contenant notamment de la lysine, acide aminé essentiel intervenant dans la croissance du poulain. L’alimentation de la mère lors de la gestation joue également un rôle important ; en effet, une étude a montré que les poulains issus de mères ayant été nourries avec des concentrés lors de la gestation, ont plus de chance de développer des lésions d’ostéochondrose que ceux issus de mères nourries uniquement à l’herbe et au foin.
    Des déséquilibres en minéraux tels qu’un excès de phosphore ou de zinc ou une carence en calcium peuvent également être responsables de lésions d’ostéochondrose. Un excès de phosphore peut être engendré par une alimentation trop riche en céréale, cet excès aura pour conséquence de bloquer la fixation du calcium sur les os (qui rappelons-le, est le principal constituant des os !). Ainsi, on veillera à maintenir un rapport phosphocalcique (Ca/P) de la ration supérieur à 1,5 points mais inférieur à 3. De même, une carence en cuivre du poulain peut avoir les mêmes conséquences. Or, cette carence en cuivre peut être la conséquence d’un apport nutritif insuffisant à la mère pendant la gestation. Ainsi, il ne faut pas hésiter à complémenter la mère pendant la gestation, avec du minéral vitaminé puis, le poulain si besoin. La minéralisation du poulain peut débuter dès l’âge de 2 mois en même temps que l’introduction d’un aliment (si la situation le nécessite). Le cmv Minko peut être distribué à 50gr* par jour chez des poulains ne recevant pas ou peu d’aliment et à 35gr* chez des poulains recevant plus de 2L d’aliment en moyenne (pour un gabarit estimé à l’âge adulte de 500kg) . Concernant la poulinières nous recommandons de distribuer 70gr de cmv Minko si la poulinière n’a pas ou peu d’aliment (moins de 4L/jours) à partir du 7ème mois de gestation et de poursuivre cette minéralisation jusqu’à 6 mois de lactation.
  • L’exercice : un exercice trop intensif prédispose à l’ostéochondrose. Il est recommandé un exercice modéré et régulier, en évitant les périodes où le poulain reste au box sans activité. En effet, une étude a montré que les poulains vivant à 100% au près pendant leur première année de vie développent moins de lésions d’ostéochondrose que les poulains avec un hébergement mixte box/près ou 100% au box.

CMV MINKO 1,4 kg

32 avis
25.00 ou s’abonner et enregistrer 10%

La minéralisation optimale du cheval

Bien plus qu’un minéral quotidien couvrant les besoins en oligo-éléments et vitamines, le CMV MINKO, grâce à sa composition unique, permet un bon fonctionnement de l’organisme de votre cheval et renforce son immunité toute l’année. Très appétant, il contient un arôme fruit rouge naturel pour faciliter sa consommation. Il peut se distribuer seul dans un seau ou une mangeoire sans aliment.

Quand utiliser le CMV MINKO ?

Le CMV MINKO est recommandé pour tous les chevaux, en utilisation quotidienne. Sans mélasse, sans sucre, il convient aux chevaux SME, Cushing, fourbus, PSSM, intolérant aux sucres et amidon. DLUO 12 mois.

CMV MINKO 4,2 kg

100 avis
55.00 ou s’abonner et enregistrer 8%

LA MINÉRALISATION OPTIMALE DU CHEVAL

Bien plus qu’un minéral quotidien couvrant les besoins en oligo-éléments et vitamines, le CMV MINKO, grâce à sa composition unique, permet un bon fonctionnement de l’organisme de votre cheval et renforce son immunité toute l’année. Très appétant, il contient un arôme fruit rouge naturel pour faciliter sa consommation. Il peut se distribuer seul dans un seau ou une mangeoire sans aliment.

Quand utiliser le CMV MINKO ?

Le CMV MINKO est recommandé pour tous les chevaux, en utilisation quotidienne. Sans mélasse, sans sucre, il convient aux chevaux SME, Cushing, fourbus, PSSM, intolérant aux sucres et amidon. DLUO 12 mois.

CMV MINKO 20 kg

59 avis
149.00 ou s’abonner et enregistrer 5%

LA MINÉRALISATION OPTIMALE DU CHEVAL

Bien plus qu’un minéral quotidien couvrant les besoins en oligo-éléments et vitamines, le CMV MINKO, grâce à sa composition unique, permet un bon fonctionnement de l’organisme de votre cheval et renforce son immunité toute l’année. Très appétant, il contient un arôme fruit rouge naturel pour faciliter sa consommation. Il peut se distribuer seul dans un seau ou une mangeoire sans aliment.

Quand utiliser le CMV MINKO ?

Le CMV MINKO est recommandé pour tous les chevaux, en utilisation quotidienne. Sans mélasse, sans sucre, il convient aux chevaux SME, Cushing, fourbus, PSSM, intolérant aux sucres et amidon. Sac de 20kg idéal à partir de 4 à 5 chevaux. DLUO 12 mois.

Quelles sont les manifestations cliniques de l’ostéochondrose ?

L’expression clinique de l’ostéochondrose est variable et dépend notamment de l’articulation touchée et du niveau d’activité du cheval. Dans beaucoup de cas, les lésions ne sont pas cliniques (surtout chez les jeunes) et beaucoup de chevaux performent avec leurs lésions.

Dans les autres cas, on pourra observer une distension de l’articulation concernée, signe d’inflammation de cette articulation sans pour autant gêner le cheval.  Cependant, dans certains cas, ces lésions pourront provoquer des boiteries. Le cheval peut également présenter un test de flexion positif et une douleur à la mobilisation articulaire. Il est important d’avoir conscience qu’après des lésions d’ostéochondrose, de l’arthrose peut secondairement se développer.

Comment diagnostique-t-on l’ostéochondrose ?

Radiographie montrant une Ostéochondrose disséquante du boulet (rond bleu)

Figure 1 : Radiographie montrant une Ostéochondrose disséquante du boulet (rond bleu) ©Clinique Vétérinaire d’Urt

La radiographie est l’examen complémentaire de choix afin de mettre en évidence l’ostéochondrose. Elle permet de visualiser directement les fragments et/ou kystes (figure 1). Ainsi, une fois l’examen orthopédique réalisé, votre vétérinaire effectuera des radiographies de/ou des articulation(s) incriminées. Une échographie peut venir également compléter les radiographies si nécessaire.

Il est recommandé de faire réaliser un bilan radiographique aux poulains à partir de 18 mois ou juste avant le débourrage, afin de repérer ces lésions.

Traitement de l’ostéochondrose chez le poulain:

Tout d’abord, dans le cas d’un poulain il est important de savoir que ces lésions peuvent guérir d’elles-mêmes jusqu’à 18 mois. Ainsi, il est inutile d’intervenir avant cet âge. Après 18 mois, les lésions sont permanentes.

Ensuite, pour les individus plus âgés, deux approches sont possibles :

  • Une prise en charge chirurgicale : par arthroscopie (technique chirurgicale permettant de voir l’intérieur d’une articulation à l’aide d’une caméra), les fragments sont retirés et les kystes curetés. L’articulation est lavée et évaluée dans son ensemble.
  • Une prise en charge conservatrice : le fragment et/ou le kyste sont laissés tels quels. En fonction des signes cliniques plusieurs solutions peuvent être proposées par votre vétérinaire : repos, anti-inflammatoires, infiltrations, régulation du travail… Des compléments alimentaires peuvent également être donnés afin de soutenir les articulations et d’améliorer le confort du cheval. Le risque de cette prise en charge est le développement d’arthrose à plus ou moins long terme.

Bibliographie :

  1. Jeffcott, L. B. (1991). Osteochondrosis in the horse – searching for the key to pathogenesis. Equine Veterinary Journal 23, 331–338
  2. Vander Heyden, L., Lejeune, J. -P., Caudron, I., Detilleux, J., Sandersen, C., Chavatte, P., Paris, J., Deliege, B. and Serteyn, D. (2013). Association of breeding conditions with prevalence of osteochondrosis in foals. Rec. 172, 68.
  3. AUER, J., STICK, J. -A., KÜMMERLE, J. -M., PRANGE, T. (2018). Equine surgery. Fifth edition. Louis, Missouri : Elsevier, 1520-1521

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *